Fertile, Que Peux-Tu Dire Aux inFertiles?

Cher Fertile,

Tu me dis souvent qu’il est très difficile de s’adresser aux inFertiles. You are SO SO right.

L'inFertile est un être qui ne se dévoile pas facilement. Tout comme la feuille de lotus face à l'eau.

L’inFertile est un être qui ne se dévoile pas facilement. Tout comme la feuille de lotus face à l’eau.

Tu ne sais jamais si :

  • ce que tu dis va être mal interprété
  • tu te montres trop curieux
  • tu ne te montres pas assez curieux
  • tu fais une bourde
  • quand et comment aborder le sujet de l’infertilité (un conseil : évite dès l’apéro, parce que toi tu ne racontes pas ta vie s*xuelle à table, ok ?).

Bref, le dialogue est compliqué. Et manque de pot, tu t’adresses à des couples à fleur de peau, usés, lessivés, des Pmettes bourrées d’hormones qui ne comprennent pas pourquoi ça leur tombe sur la tête.

Tu n’as pas droit à l’erreur.

Ce n’est pas de ta faute, c’est juste que fondamentalement tu ne comprends pas:

  • toi, tu programmes ta grossesse en fonction de tes vacances, de la météo, de l’envie du moment. Souvent, tu es enceinte tout de suite (NDLR : cela veut dire en 6 mois). Tu programmes aussi l’écart d’âge entre tes deux enfants.
  • pour toi, concevoir un enfant c’est naturel et pas compliqué du tout. Ca ne t’empêche pas d’avoir une vie sociale, de travailler normalement. Tu dois juste faire un peu preuve de patience, c’est tout. « La fatigue extrême de la PMA, naan tu connais pas, je te le garantis. » Et ne va pas me dire qu’en traitement on a de la chance, parcequ’au moins on est suivi et qu’il n’y a pas l’incertitude des dates d’ovulation etc. Qu’on est pris en main. (Celle là on me l’a faite une fois, et elle résonne encore dans me tête).
  • tu ne sais pas ce que c’est que d’avoir zéro visibilité sur son agenda. A court et long terme. Impossible de planifier ses vacances d’été dans 6 mois ou son rendez-vous chez le dentiste le surlendemain.
  • pour toi, la grossesse n’est pas une maladie. Tu continues de voyager, de danser aux mariages, de te déplacer en voiture.
  • pour toi, la grossesse est précieuse, mais tu ne portes pas le poids de l’angoisse sur tes épaules. Comment vivre sereinement une grossesse alors qu’elle est attendue depuis 4 ans en ayant, durant tout ce temps, mis ta vie entre parenthèses?
  • trop souvent, tu as des jugements hâtifs et des principes sur la conception de la vie que ton manque d’expérience n’a pas pu te permettre de questionner. Combien de fois ai-je entendu que faire un enfant par la PMA n’est pas un droit ? Fort à parier que ce sont toujours des C1. ‘tain, j’aimerais bien les voir ceux-là s’ils étaient dans le même cas.
  • Et j’en passe….

Et toi, inFertile, tu n’es pas toujours facile à vivre :

  • la Terre continue de tourner pour les autres, arrête de ne voir que ton petit nombril
  • des fois tu es sociable et d’autres fois tu restes reclu dans ta grotte, comment les amis doivent-ils interpréter cela?
  • tu ne pardonnes pas la moindre erreur aux Fertiles : ils sont tellement parfaits qu’ils n’ont qu’à comprendre. Ils n’ont que ça à faire. « ‘tain faites un effort, quoi ! » (Je jure aujourd’hui, ouh là lààààà).

Moralité : nous vivons sur deux planètes différentes.

Fertile, si tu veux faire un effort : sois disponible, attentif, et surtout à l’écoute. Ne te froisse pas si l’inFertile annule un dîner en dernière minute, c’est juste au dessus de ses forces. Tenir le coup ET afficher un masque, des fois c’est trop dur. N’essaie pas non plus de donner trop de conseils, car ils vont faire un flop je te l’assure.

Sois présent, mais n’en dis pas trop (Tout ça c’est du bon sens ma Ptite Dame!).

inFertile : essaie d’être tolérant vis à vis de ton entourage, ce n’est pas de sa faute. Dans les phases critiques du traitement, limite les interactions, préserve toi dans ta bulle, dans ce qui te fait du bien.

« Don’t worry, everything is gonna be all right, I promise »

(citation d’un papa à son fils au cinéma de Fulham Road à Londres il y a quelques années, alors que le petit hurlait de désespoir devant Ratatouille perdu dans les égouts. Cela s’applique bien aux méandres de l’infertilité je trouve).



Catégories :Les INCONTOURNABLES, Vivre l'infertilité au quotidien

Tags:, , , ,

47 réponses

  1. Super article, je le montrerai a Super Fertile demain quand je la verrai. On n’est pas tjs évidentes a supporter non plus en effet. Par exemple, je viens de passer un mois a poster contre super F qui ne m’a pas appelée du cycle de iac avant de réaliser qu’elle a et un mois difficile avec son bébé hospitalisé et le 2e a moitié hyper actif… C’est qui la mauvaise copine ? Bref, merci et bisous !

  2. C’est bien vrai et la liste serait longue. Il est vrai que de notre côté, on est pas toujours faciles à comprendre. En même temps, si nous même ne comprenons pas ce qui nous arrive, comment ça pourrait être le cas pour les autres.
    Bref, chers fertiles, arrêtez les conseils, soyez à l’écoute.

  3. Complètement d’accord avec tous ces points! Je crois que quelque part, on ressent tellement d’injustice par rapport à la PMA qu’en contre partie, on a le sentiment que notre entourage se DOIT d’être la et de comprendre… Alors finalement chacun vit ses propres difficultés selon ses possibilités…

  4. Dans le mille Emile !! J’ai adoré ton article et je partage complètement ce que tu dis. Le problème majeur, c’est que c’est souvent nous qui laissons se creuser un fossé d’incompréhensions entre les fertiles et nous-mêmes… Certaines choisirent de cacher la vérité, d’autres d’éviter le sujet, d’autres d’en parler mais en s’attendant à une réaction qui ne vient pas. Mais finalement, je crois qu’il faut savoir expliquer et surtout se montrer indulgent les uns vis-à-vis des autres. Chacun fait comme il peut avec ses emmerdes !! Alors nous infertiles, soyons pédagogues et vous fertiles, contentez-vous d’avoir une oreille attentive et de ne pas juger. Bisous Miss !!

  5. J’aime tant tes posts si plein de recul, celui-ci est si bien fait. Un concentré de lréalité. Je l’adore. Merci

  6. excellent post! j’ai l’impression qu’il faudrait fournir à ces amis fertiles un mode d’emploi ou un code de communication (code couleur en fonction de notre humeur, notre envie d’en parler ou pas??)…
    mon choix 1er dans la relation infertile/fertile a été de ne communiquer de l’infertilité et notre parcours AMP qu’avec des amis ayant connus ça et quelques fertiles amis très proches pour lesquels j’étais en confiance et vraiment certaine qu’il n’y aurait pas de maladresse (après réflexion, ces amis fertiles avaient quasi tous dans leur connaissance des personnes déjà passées en AMP).
    J’ai donc choisi le mode « protection toute » mais peut être un peu trop car j’ai pu en inquiéter certains qui voyaient que qqchose clochait mais ne savait pas comment lancer le sujet…
    aujourd’hui, après 2 ans d’AMP, le recul me permet d’en parler un peu plus mais tj en jaugeant bien à qui j’ai affaire… mon souci étant plutôt de le faire dans un acte plus « militant » et surtout de lever l’incompréhension ou certains questionnements (oui on cherche à vous le faire ce petit fils/neveu/cousin/ cette petite fille/nièce/cousine mais on y arrive pas alors maintenant vous savez qu’il faut nous lâcher la grappe et revendre votre matos de nursery sur leboncoin).
    Bref, cet exercice de communication est à faire avec minutie et c’est là qu’on confirme ou découvre de très belles amitiés!

  7. Tellement bien dit ! S’ils pouvaient te lire, tous ces fertiles, ce serait un grand pas pour la paix 🙂
    Gros bisous la Miss

  8. Bon, et bien, en tant que « fertile » j’ai beaucoup apprécié ce post !
    Il est vrai qu’en tant que tel, on (moi) a toujours peur de blesser sans s’en rendre compte… La PMA m’est « familière » (attention hein, j’ai mis des guillemets !!!) parce que je lis beaucoup d’entre vous et parce que j’ai un proche qui est en plein dedans (j’en ai malheureusement fait un post il y a peu…).Je pense que les gens comprendraient plus et auraient (peut-être) une meilleure attitude s’ils étaient mieux informés ! Une bonne cure de lecture de vos blogs pourrait certainement remédier à cela, mais encore faudrait-il qu’ils s’en donnent la peine et réalisent que tout le monde ne vit pas au royaume des bisounours… Mais en fait, tant qu’on n’a pas eu un proche en pma (à condition qu’il vous en parle) on ne « pense » même pas que l’infertilité existe ni que ça peut nous arriver ! A mon avis, c’est pour ça que les gens sortent des phrases débiles (je ne les citerai pas, vous devez toutes les connaitre…) ou alors aussi tout simplement parce qu’ils sont c*** … Bon, ça c’était mon avis côté réaction de « fertiles ».
    Pour l’autre côté, celui des « infertiles » (je mets encore des guillemets parce que rhôôô… que j’aime pas ces termes qui mettent les gens dans des cases et creusent le fossé encore plus…), je remarque souvent sur les blogs une grande virulence dans les propos. « pregnant bitch », « dinde » etc. ça me choque un peu parce que je n’aurai jamais l’idée d’affubler une nana en pma d’un sobriquet du même genre ! Aprés, je peux comprendre qu’à certains moments on en veuille à la terre entière et en particulier à celles qui goûtent au bonheur tant attendu, on est humaines hein…
    J’espère que mes propos auront été bien interprêtés (tiens tu vois, ça recommence…) !
    Et c’est valable dans tous les domaines : je suis de celles qui pensent que rien ne vaut la communication, ce post en est un bon exemple ! 😉

    • Dans mes bras !!! Toi, t’es vraiment une amie en or (je te le redis). Je suis d’accord avec toi sur le bitchage, même si il faut prendre tout ça au 30ème degré… J’ai moi-même utilisé le mot « dinde », mais c’est un sobriquet que j’utilise parfois quand je m’adresse à mes copines (ou quand je parle de moi…). Bref, moi aussi j’aime pas trop le fait de catégoriser les fertiles d’un côté et les infertiles de l’autre, sauf que la réalité, c’est qu’il y a malgré tout un réel fossé d’incompréhension entre ceux qui y arrivent et les autres… Désolée d’avoir réagi avant toi Miss… :$ et bises à toi Nounou !

      • Coucou et merci pour vos commentaires!!! (pas de pb Julys, tu es plus que bienvenue!!).

        C’est génial d’avoir l’avis d’une fertile ! En effet, beaucoup de blogs sont drôles et n’ont pas pour objectif de se moquer, elles aimeraient bien être à la place des dindes ;-). Ca peut être maladroit, je comprends.
        Le fait que tu t’intéresses au sujet montre une belle ouverture d’esprit! C’est super, ton ami a beaucoup de chance de t’avoir :).
        Comme toujours dans la vie, quand on ne connaît pas quelque chose on a du mal à le comprendre. La communication et la bienveillance sont primordiales dans nos rapports aux autres. Même si ce n’est pas toujours réciproque.

        Gros bisous et n’hésite pas à partager ton expérience régulièrement !

        PS: je catégorise les Fertiles et inFertiles, mais c’est pour schématiser. Heureusement que l’on ne se limite pas à cela!!!!

    • Oh yeah ! Merci pour tes apports, c’est super intéressant. Les bitchages, c’est un moyen de décompresser, c’est peut etre la violence envers nous même qu’on exulte un peu aussi, et surtout la violence de l’envie (et non pas de la jalousie) de ne réussir là où c’est dans la majeure partie des cas (80%) si simple, l’envie d’être soi-même un nana enceinte qualifiée de dinde et j’en passe. C’est super bon la dinde ! Bref, quant à fertilité/infertilité, de mon point de vue ça ne met aucunement la personne dans une case. C’est un état. Un état pathologique. C’est un fait quoi, pas de honte à cela. Enfin voili voilou, merci à toi de passer et commenter, c’est hyper enrichissant. Miss Infertility et Ju ont bien résumé mes autres points. La bienveillance et l’écoute sur les sujets que l’autre vit (et donc c’est le mieux placé pour dire de quoi il parle), c’est le b-a-ba. Kiss

  9. il est super bien écrit cet article et tellement véridique!!Quand j’aurais réussi à en parler a mes amis (c’est pas gagné) si je dois leur faire lire un artice ca sera le tien c’est sure!!

    biz et MERCI!!

  10. C’est vrai que je me retrouve bien dans ton article … je me rends compte que je suis égoïste et que je ne pense souvent qu’à mon nombril mais comment faire autrement lorsqu’on vit dans sa bulle et que personne ne veut/peut nous comprendre ….pas facile tout ça ! Malheureusement, rare sont les personnes comme « version nounou » … c’est bien dommage. C’est le cycle de la vie …la naissance, la vie, la mort … on est conditionné dès notre jeune âge à croire que c’est si simple « un homme + une femme = un bébé » …

    Merci pour ton article 😉

    • Merci à toi Ginette, et bienvenue ! C’est difficile, ça te prend en entier: ton quotidien, tes espoirs… Même si on peut être égoïste par moments, il ne faut oublier d’être indulgent envers soi-même, prendre soin de soin. On ne peut pas tout mener de front. Gros bisous

  11. Coucou,
    Je découvre ton blog riches en articles intéressants et très bien écrits dont celui-ci qui est tellement vrai.
    Merci et a bientôt !

  12. Ah mais j’aime dont bin dont ton texte…. j’ai partagé sur mon facebook (et twitter, ils sont liés ;))

    Merci d’être toi Miss !

    http://www.emotionsinvitro.com

  13. Superbe article, que je partagerais bientôt sur notre nouvelle page facebook si tu le veux bien.

  14. Pouvons- nous le partager sur notre nouvelle page FB ?

  15. Excellent ! J’ajouterai 1/ la plainte quand la grossesse met 6 mois à venir alors que toi çà fait des années… et 2/ celle qui te dit que tu as de la chance parce que tu ne t’enquiquines pas avec la contraception (et oui, je l’ai entendu d’une collègue qui a 3 enfants et moi aucun !)

  16. Je love d’amour cet article si juste ! Ur the best ! Xx

  17. Et bien grâce à cet article (et à mes lectures « Chez Lucette »), je vais pouvoir être plus à même de discuter avec belle-soeur N, et de la soutenir au mieux, en plein parcours PMA et qui accumule les pépins, les trucs qui vont pas et tout le reste. Je vais continuer de vous suivre comme ça je pourrais essayer de décrypter au moins les étapes, protocoles et autre …. (ben oui pour nous autre fertile c’est parfois du chinois).
    Continuez d’écrire c’est chouette à lire et ça nous permet à ceux qui ne vivent pas ce parcours d’être plus empathiques.

  18. Merci
    Fabuleux article plein de bon sens

  19. Je viens de lire ton article et je le trouve très intéressant. Je ne suis pas infertile (enfin pas que je ne le sache vu que je n’ai pas encore fait d’essais pour avoir un enfant) mais quand je lis vos blogs, ça me touche car je me dis que demain ça peut-être moi qui peut-être infertile. J’ai un couple d’amis qui est concerner par ça malheureusement et c’est vrai que parfois j’ose pas demander des nouvelles à mon amie au niveau de la PMA car j’ai peur d’utiliser les mauvais mots et que cela l’attriste encore plus. Personnellement, j’essaye de me mettre à la place de celles qui ont des problèmes de fertilité et d’ailleurs j’ai pris la décision de faire un don de gamètes dans quelques années pour aider les couples infertiles à avoir un enfant. Je sais c’est pas grand chose mais je trouve vraiment dommage que peu de campagnes autour de ce genre de dons ne soit pas trop démocratiser car l’infertilité touche plus qu’on ne le croit.

  20. J’adore ton article. C’est tellement vrai ! Merci, je me le garde sous le coude pour les prochains fertiles relous (ET je vais tâcher d’en prendre de la graine, aussi) 🙂

Rétroliens

  1. Fertiles et inFertiles… des mots sur les maux de la communication avec nos proches! | Ti'punch contre Ti'bout !
  2. Pendant ce temps là chez Kangourou&Choubidou | Chez la Miss Kangourou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :