Un Pas Vers Le Bonheur Grâce A Un Disjoncteur Disjoncté (inspiré d’une histoire vraie)

Le disjoncteur disjoncté ou le cerveau disjoncté?

« Victime » d’une coupure d’électricité dans mon appartement, je me suis retrouvée soudainement paniquée. Les choses toutes simples et anodines paraissaient impossibles: décongeler un bout de pain pour le déjeuner, se sécher les cheveux, conserver ses médicaments au frigo (ah « Gon*l et Ov*trelle, vous êtes dans tous les bons coups mes petits chéris), pas de connexion internet. C’est ainsi que je me suis retrouvée dans la rue à acheter du pain avec les cheveux trempés alors qu’il faisait 3 degrés dehors. Normal.

Dans ce vide, que faire?

Réponse poétique:

Après le sentiment de désoeuvrement, je me suis sentie libérée. Et j’ai eu l’impression d’avoir soudainement un temps infini devant moi. Etrange. Comme un flash, cela m’a rappelé le voyage de Mr et Miss inFertility en Australie, où ils étaient seuls dans l’infini désert australien. Pas de réseau. Pas d’habitation. Pas de voiture. Un ciel tout étoilé. Uniquement la nature à perte de vue. Et une sensation de liberté que je n’oublierai jamais.

Réponse pragmatique. Soyons honnête, en réalité ma première réaction fut:

1) De courir chez la gardienne et de la supplier de bien vouloir conserver mes médicaments dans son frigo. Et ensuite?

2) D’attendre le passage d' »edéeffe »- pour ne pas le citer, qui n’a pas de créneau horaire. OKAY. Ma puce doit être récupérée à la crèche à 16h30 et mon Eurostar est à 19h mais ça tout le monde s’en fout, sauf mon estomac qui est en train de s’ulcérer. Pour info, il y a un numéro de téléphone sur ta facture d’électricité en cas d’urgence, c’est ma grande découverte de la journée. Si ça peut servir…

3) De retourner pleurer chez la gardienne pour lui demander de bien vouloir accueillir edéeffe s’ils arrivent après mon départ.

« Pas de problème, me dit-elle. Mais je pars à 17h55 chercher les enfants ». (NDLR: ses horaires de loge sont de 17h30 à 20h, je n’ai rien entendu. Je l’aime bien cette gardienne.)

« Par contre attention, ma soeur a eu le même problème et ils sont passés à 21h, ils travaillent 24h/24. »

OKAY. Pas de problème. Il y aura deux étrennes cette année alors…. Hic.

4) D’appuyer frénétiquement de manière totalement intuitive sur le disjoncteur. Sur le bouton noir et sur le bouton blanc, sur le bouton noir et sur le bouton blanc. Ca m’a fait penser à quelque chose :-)!

Et MAGIE ! La LUMIERE FUT!

4) De retourner sonner chez la gardienne. Elle ne répond pas. Elle ne doit plus en pouvoir. Je resonne. Et voilà, médicaments récupérés !

5) D’attendre en vain le passage du technicien et l’annuler à 17h pour reprogrammer un rdv la semaine suivante.

Revenons à nos moutons.

De cette expérience, j’ai pris conscience d’une chose: on vit vite, trop vite. Sans cesse connectés. Moi en tant que blogueuse, et toi en tant que blogueuse ou lecteur/lectrice de mon blog, je pense que l’on se comprend. Le cerveau fulmine. J’en suis arrivée à envier mon voisin du dessus qui à 92 ans doit être bien loin de cette frénésie numérique.

L’acupuncteur préféré des Pmettes parisiennes m’a dit que les femmes qui passent leur journée sur l’ordinateur font beaucoup plus de fausses couches que les autres. Je n’ai pas vu cette étude, donc je ne sais pas si c’est 100% vrai, et si c’est vraiment l’ordinateur qui en est la cause mais intuitivement on peut ressentir que l’écran, les ondes ne sont pas forcément bénéfiques. Il n’y a qu’à voir la fatigue oculaire que cela engendre.

Donc toi, qui lis mon blog, FAIS UN BREAK et ESSAIE DE TE SIMPLIFIER LA VIE!

Personnellement, j’ai décidé de me déconnecter du numérique le soir. Après 20h, fini. Plus d’écran. Basta. La petite étant couchée, souvent le soir je zone sur internet et perds du temps alors que je pourrais faire plein de choses. Don’t worry les blogueuses, je vous suivrai toujours!!

Petit exercice:

Nous sommes dans un tourbillon d’information, d’activités. Différents chercheurs montrent qu’il est essentiel de simplifier notre vie, la qualité est à privilégier sur la quantité! Par exemple, Tal Ben Shahar, un des pères de la psychologie positive dans sa quête pour le bonheur en parle régulièrement.

Pour essayer de simplifier ses activités, essayons de voir celles qui nous sont réellement bénéfiques. Dans un premier temps, concentrons-nous sur notre vie privée car dans le monde du travail il est aujourd’hui très difficile de couper et de ne pas multitasker. Etre toujours joignable. Toujours disponible. Une course.

J’ai trouvé cette vidéo pas mal, qu’en penses-tu?

Allez pour finir, une petite citation que j’ai trouvée fort sympathique. 

Henry David Thoreau, philosophe américain né en 1817 (alors imagine ce qu’on pourrait dire aujourd’hui!!!):

« Simplicité, simplicité, simplicité! Je vous le dis, n’ayez que deux ou trois affaires en cours, et non des centaines ou des milliers… Au milieu de la mer agitée de la vie civilisée, il faut affronter tant de tempêtes et de sables mouvants que l’homme qui réussit à survivre sera certes un navigateur avisé pour ne pas sombrer par le fond et pour arriver enfin à bon port. Simplifiez, simplifiez! ».

Allez, zhou, je me déconnecte!



Catégories :Un peu de psychologie positive

Tags:, ,

20 réponses

  1. De déconnecter des écrans de temps en temps le peur faire que du bien, c’est sûr. Bon je suis tellement droguée que je suis pas prête à le faire autant que toi, bravo.
    Bises

  2. Coucou je suis une geek d’internet mais si le super acupuncteur à dit que ça favorise enfin qu’il y a plus de fc. Crois moi je vais me calmer tout de suite….. Merci en tout cas pour ton article ou je me retrouve bien !

  3. J’adore ton article !!! Et surtout la métaphore du hamburger… J’utilise souvent des métaphores… Le problème dans notre société actuelle, c’est qu’on est constamment stimulé et donc, notre cerveau se met rarement en pause. En plus, on nous a appris à vivre soit dans le passé, soit dans le futur, mais rarement dans le présent… Dès notre plus jeune âge, on nous parle du passé (nos 1ers mots, nos 1ers pas, comment on était quand on était bébé, etc…) et on nous demande ce qu’on veut faire quand on sera plus grand. Mais on s’intéresse peu à ce qu’on est et ce qu’on veut ici et maintenant. Bref, je me suis souvent dit qu’il fallait que je passe moins de temps sur internet (ordi ou téléphone), mais je n’y arrive pas. Et surtout, j’ai tendance à penser qu’on essaye de trouver un tas d’explications rationnelles pour expliquer les problèmes liés à la fertilité, mais finalement, on ne maitrise sans doute pas grand chose. L’ostéo, l’acupuncteur, l’arrêt du café, de l’alcool, de la cigarette, etc… J’ai tout essayé, mais rien n’a marché, donc bon… En tout cas, bravo pour ta résolution !! Bises.

    • Coucou Julys, tu as complètement raison. Nous sommes stimulés tout le temps! Le cerveau sature!
      Il y a un lien très net entre la qualité de notre environnement, les pesticides en particulier, et la baisse de la fertilité. Mais malheureusement, ce n’est pas parceque l’on fait des efforts que l’on tombera enceinte. Ca va au delà de nos actions. Même si des petites choses peuvent aider: par exemple, l’arrêt du café a des résultats parfois surprenants sur la qualité du spermogramme. Gros bisous ma belle, ça va marcher, et oui il faut se faire plaisir et continuer à vivre !

  4. Bravo j’adore l’histoire du hamburger ,pour la déconnection,je viens de passer des mois loooiinn de mon ordi alors oui c’est non seulement possible mais ça fait du bien !bisous

  5. J’ai même pas de + pour faire un FC alors… Non ok, humour noir pourri, désolée, le moral s’est cassé en vacances.
    Sinon effectivement, nos générations sont toujours connectées. Le soir j’ai quand même un peu de mal à déconnecter de l’écran d’ordi car on y regarde nos séries. Il me manque le temps (que je n’ai pas connu) de la bougie, avec des jeux de société ou en lisant. On se détendait beaucoup plus que devant un écran, c’est sûr…
    bisous à toi

  6. tu as totalemment raison on est hyperstimulé sauf quand on dort…
    toujours connectée: telephones portables, internet, TV….
    allez un break pour moi devrait s’imposer aussi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :